mardi 6 avril 2010

Eau coupée...

... urine stagnée. 

Excusez le manque de délicatesse de ce billet, mais ce matin, au bureau, les arrivées d'eau ont été coupée de 08 heures 40 jusqu'à midi et des brouettes. 

Le hic, c'est qu'au quotidien, on côtoie des gens qui ont parfois la vessie capricieuse. 
Pour preuve, en fin de matinée, à l'étage (nous y sommes 5 aujourd'hui [100% de XY], et 7 en temps normal [86% XY vs 14% XX], nldr), alors que je voulais voir si l'or bleu était revenu, une odeur digne du pire des bouges émanait des water-closet. Du coup, j'ai pesté à l'intérieur de moi-même, maudissant celui (ceux, très probablement) qui n'avaient pu se retenir une ou deux heures de plus...

En revenant de la cantine, je suis retourné voir (sans m'y aventurer de trop près) si l'eau était revenue. Ouf, les travaux avaient été terminés durant la pause repas. Nonobstant, je m'y suis repris à deux chasses pour faire partir l'eau croupie (ça croupit vite une eau de toilette...) ; et comme il n'y avait plus de "désodorisant pour chiottes" (comme on dit dans les pires bouges, cf supra), et pas plus de Nana M. dans les parages, j'ai pris sur moi en distillant de mon déodorant préféré dans les ouaouas... Mais, croyez-le ou non, l'odeur reste. A part ça, "c'est beau la vie", comme chantait le poète.

2 Commentaire(s):

the tagada a dit…

c'est delicat...je precise que je petit dejeune en lisant les blogs....

Anonyme a dit…

Bah, ça aurait pu être bien pire...
Loue plutôt le ciel que cela ne soit pas arrivé en pleine épidémie de gastro.
(Pardon, Tagada et bon appétit).

Enregistrer un commentaire