vendredi 14 mai 2010

Un Louxor, sinon rien!

Encore une fois, il en fallait de l'audace pour s'attaquer, seule, à Philippe Katerine. Encore une fois, le défi et le contrat ont été pleinement remplis par la wonderwoman de cette Nouvelle Star 2010: Luce!

Ce jeudi de l'Ascension, pour son nouveau primetime, la jeune chanteuse de Perpignan (ou de Montpellier, c'est selon!) avait choisi le très dansant et néanmoins déjanté "Louxor, j'adore".

Entraînée par un orchestre déchaîné dans un Baltard surexcité, notre Luce nationale a opté pour une chanson toute en "Gouaille rythmique". Je m'explique, attendez deux minutes! 
En se la jouant tenancière de vieux bouge de boulevard, avec son élocution de Titi parisien, Luce a bel et bien montré que c'était elle la patronne. Et que c'était à nous de la suivre dans son délire psychédélique. Alors oui, pas de doute, nous aussi, on adore! 

Ce jeudi soir avait des airs rythmés, endiablés et colorés! Le pavillon Baltard, le temps d'un long instant, avait donc pris ses quartiers au "bar du Louxor". Pour sûr, on avait de quoi être subjugués.
D'autant que, et sans vouloir éclipser le soleil enlucé, Benjamin a, encore, montré que la valeur n'attendait pas le nombre des années. Son tour de chant sur Keane et son "Somewhere only we know" était tout bonnement parfait vu de mon oreille... A suivre!

Allez, pour conclure, je vous fiche mon billet que la finale se jouera entre Luce et Ben. Un encore jeune teenager contre une toute jeune vingtenaire: le choix sera cornélien. Ou ne sera pas! Qu'en dit Hector?

2 Commentaire(s):

Hector Moustache a dit…

Hector dit que Benjamin est certes un p'tit jeune plein de talent, et qu'il ira sans doute en finale (face à Luce, bien sûr !), mais qu'au fil des primes, avec Benjamin, on a quand même un peu l'impression d'entendre toujours un peu la même chose, non ?

Et ça finit par être gonflant.

Sinon , en ce qui concerne Luce, je reste sur une impression un peu vague. Son Louxor a certes été étincelant, brillant, remarquable, génial d'inventivité, mais je demeure perplexe face à quelques étrangetés ou excès : sa voix, étrangement transformée, son look, un peu forcé, à mon sens, par la production, et une sorte de rendu un peu « bling bling »... Je n'arrive pas encore à définir précisément ce qui m'a paru un peu bizarre, mais je vais tenter de le faire dans un billet, ce soir ou demain.

Mais bien entendu, je reste plus que jamais amoureux de Luce ! ♥

the tagada a dit…

pfffiuuuu il est tant que ca se termine.....

Enregistrer un commentaire