samedi 15 mai 2010

Interview exclusive: Hector en a derrière la moustache!


Jeudi 13 mai 2010, c'est l'Ascension et c'est ce jour que la chaîne M6 a choisi pour diffuser le cinquième prime-time de Nouvelle Star. Si vous avez raté quelques épisodes, il faut savoir que depuis la fin des castings, une chanteuse se détache clairement du troupeau: Luce!

Luce, c'est cette jeune vingtenaire originaire de Perpignan qui illumine le petit écran depuis qu'elle est apparue dans la lucarne avec une moustache pour passer les premières épreuves. Et depuis, elle irradie totalement! Tant et si bien qu'un téléspectateur en est tombé follement et enlucément amoureux: Hector Moustache.

Alors, un primetime le jeudi de l'Ascension, est-ce un signe? En tout cas, nous avons rencontré Hector Moustache, à défaut de rencontrer son amoureuse (Luce!).

Il a décidé de nous accorder cette interview exclusive pour nous en dire plus. Plus sur Luce, sur son amour, et un peu sur lui... Rencontre!

***

Mon Monde: Bonjour Hector Moustache?
Hector Moustache: Bonjour. Et merci beaucoup pour cette rencontre. Je suis heureux et honoré d’être questionné par quelqu’un d’aussi sympathique !
[Au serveur : « Un mojito pour moi, une menthe à l’eau pour le jeune homme, s’il vous plaît ! »]

Hector, est-ce que je peux te vouvoyer?
Si tu veux. Puis-je, moi, te tutoyer ? J’ai pris le parti de tutoyer Luce, alors, si tu le permets, j’en ferai autant avec toi. Mais je n’ai rien contre le vouvoiement. Je dirai même que, d’habitude, c’est une forme d’expression que j’aime beaucoup. Surtout avec les femmes. J’ai remarqué que, souvent quand une femme me plaît, je la vouvoie. C’est un signe de distinction, d’élégance, avec une petite distance qui pose son jeu, bien agréable. Cela dit, avec Luce, le tutoiement s’est imposé d’emblée. Cela signifie, je crois, que je n’éprouve pas pour elle que le simple désir qu’un homme peut ressentir face à une belle femme. Il y a quelque chose de plus profond, pour moi, envers elle : je l’aime, vraiment. Je l’aime, tout simplement. Je l’aime, avec une évidence qui me surprend moi-même. Un peu comme si, elle et moi, nous nous étions toujours connus.

Bon, passons aux choses sérieuses, cher Hector! D'où vous vient cet amour indéfectible pour Luce de la Nouvelle Star?
Eh bien, je ne sais pas ! Et c’est ce qui fait la force et la vérité de l’amour, justement. Le véritable amour est une surprise, il arrive sans crier gare ni dire pourquoi. Cela n’a pas été un coup de foudre – je ne crois pas beaucoup, d’ailleurs, à ce genre de truc. Au fil des castings et des épreuves du théâtre, j’ai découvert Luce. Ses apparitions m’ont amusé, puis charmé, puis captivé. C’est venu peu à peu.

Oui bon d'accord, mais vous souvenez-vous avec précision lorsque ce coup de foudre vous a frappé?
Tu ne m’écoutes pas, Batman : ce ne fut pas un coup de foudre ! Cela dit, l’alchimie qui m’a conduit vers un amour éperdu pour Luce a eu lieu, je crois, au moment de son premier prime à Baltard. Quelque chose s’est produit. Tout ce qui s’était passé auparavant s’est transformé en un sentiment qui s’est imposé à moi comme une évidence : l’amour. Je n’ai plus vu qu’elle. Tout mon être s’est tourné vers elle. J’ai eu faim d’elle, soif d’elle. Je me suis dit : mais c’est elle, la femme de ma vie ! Et j’ai immédiatement créé mon blog.

On l'a compris, vous êtes totalement (enlucément) fan ; mais qu'est-ce qui vous distingue des milliers (millions?) de fans de la belle Perpignanaise?
Je ne me sens ni ne me définis comme un fan. Je ne suis pas un simple admirateur de Luce en tant que participante à une émission de télévision. Je l’aime, c’est très différent. Cela comporte une part d’admiration, bien sûr. Je suis conquis par sa beauté, par son charme, par sa personnalité, par sa voix, par son chant, par son talent, par son génie. Mais tout cela ne représente qu’une partie de ce qui me relie à elle. Il y a aussi, chez moi, du désir, l’envie de partager des choses simples, des choses romantiques, des choses plus physiques aussi [sourire], des choses du quotidien. C’est pas encore gagné, mais j’y crois !

Hector, jusqu'où pourriez-vous aller par amour pour la Belle?
Je peux aller très loin, mais sans me renier moi-même, ni faillir à mes principes. L’amour est un don de soi, pas l’aliénation de soi. Par exemple, si Luce me demande de publier ma photo sur mon blog, donc au vu de tous, ce sera non ! [rires] Mais je suis prêt à bien des coups d’éclat, bien des surprises, bien des folies ! J’ai beaucoup d’imagination !

Quelle chanson souhaiteriez-vous que Luce interprète, si vous pouviez la guider dans ses choix?
Tout d’abord, d’après ce que je crois savoir, mais je peux me tromper, les candidats de la Nouvelle Star ne choisissent pas librement leurs chansons. Je crois que la production leur propose un ensemble de titres, parmi lesquels ils choisissent celui qu’il vont chanter au prochain prime. Mais cela ne nous interdit pas de rêver, alors allons-y ! J’aimerais beaucoup entendre Luce chanter, par exemple, Light my Fire des Doors, Conquest des White Stripes, Acceptable in the 80’s de Calvin Harris, In the Summertime de Mungo Jerry, You Really Got Me des Kinks, Life on Mars ? de David Bowie, Cosmic Girl de Jamiroquai, Help des Beatles, ou encore mon standard de jazz préféré : Stormy Weather. Côté chanson française, j’adorerais qu’elle interprète J’veux un mec d’Adrienne Pauly. Si elle le chante un jour, je hurle : « Moi, moi, moi, j’suis là ! » [rires] Mais bon, il ne reste que cinq primes !

Hector, assez parlé de Luce... pouvez-vous nous en dire plus sur vous?
Je m’appelle Hector, Hector Moustache, je suis trop fort et j’ai une grosse moustache !

Allez, Hector, un petit effort!
Bien que je tienne à rester discret, je consens, exceptionnellement, à te livrer quelques informations inédites et exclusives, allez ! On me demande souvent mon âge. Eh bien je suis plus âgé que Luce, puisque je suis trentenaire. 36 ans au compteur, pour être précis. Eh oui, il y a une certaine différence entre nous ! Mais je suis jeune d’esprit, fantasque, un peu déjanté, comme Luce. J’ai lu quelque part que Luce aime les mecs plus âgés : c’est tout bon pour moi, ça, non ? Sinon, mes centres d’intérêt, dans la vie, sont la lecture, la musique (j’en ai joué moi-même, notamment du tuba). Je suis également féru de cinéma et je collectionne les fume-cigarette. Je suis, enfin, un amoureux de Paris. Je regrette, d’ailleurs que ce mois de mai soit si pourri. Je me réjouissais que Luce puisse connaître le charme du printemps parisien. C’est raté. Sinon, j’adore le poulet aux champignons. Voilà, c’est tout, je n’en dirai pas plus aujourd’hui. Et surtout, ne me prends pas en photo, hein !

Vous êtes bien secret, cher Hector! Allez, qu'avez-vous derrière la moustache?
Derrière la moustache ? Deux lèvres sensuelles et gourmandes qui ne demandent qu’à susurrer des mots tendres et à couvrir Luce de baisers.

Un dernier mot pour conclure?
À ceux qui me disent fou, je réponds que je préfère la folie de la passion à la sagesse de la raison.
[Au serveur : « L’addition est pour le jeune homme, merci ! »]

***
Et Hector en 4 ou 5 dates, ça donne quoi?

  • 1515 : Marignan
  • 1664 : année internationale de la bière
  • 1815 : le mot de Cambronne
  • 1948 : sortie de la Citroën 2CV
  • 2010 : Luce nouvelle star !

4 Commentaire(s):

lea_voyage a dit…

Moi qui ai la chance de connaître Hector Moustache en vrai (il a même regardé 2 fois la NS chez moi cette année avec notre amie Valentine), je confirme qu'il n'a pas pipauté et que ses déclarations sont toutes vraies

the tagada a dit…

a quand l'interview de batman?

Batman a dit…

Quand les poules auront des dents, Tagada... Des dents! ^^

the tagada a dit…

gare a toi , au pays des rois du monde , je risque bien de t'en trouver une !!!

Enregistrer un commentaire